anne avrin

J’ai grandi dans une petite ville de Basse Normandie où l’on partage la baie du Mont Saint Michel avec les moutons des près salés, faute d’atteindre les plages des bords de Manche. J’ai découvert le cinéma depuis un comptoir où je vendais des pop-corns et autres confiseries. Être petite main du cinéma offrait de multiples avantages, dont celui de voir tous les films en accès illimité.
J’ai intégré Sciences Po Lille, et fait un échange universitaire d’un an à Buenos Aires. J’ai rencontré le cinéma argentin des années 1990, qui m’a fait l’effet d’une claque. C’est tout ce qui m’a touchée comme spectatrice par la suite : des films qui explorent les liens entre fiction et documentaire, des personnages de la vie réelle et leurs histoires quotidiennes. Avec une bande d’amis argentins, j’ai envisagé le cinéma comme une pratique collective – une communauté de valeurs. Est né le désir d’accompagner des auteurs dans toutes les étapes de la fabrication d’un film : de mon métier d’assistante de production à celui d’assistante-réalisatrice, et puis maintenant productrice.
Après un passage à la formation des auteurs-réalisateurs chez Pictanovo à Tourcoing, puis une formation en production à l’INA, j’ai suivi le master de production documentaire à Lussas. Et me voilà repartie à Paris où je vis désormais, avec le désir de retourner le plus souvent possible en Ardèche. J’intègre Les Films de la Pépinière en 2020, la structure déjà montée, des projets se font et l’énergie collective m’emporte. Car on pense et on crée infiniment mieux à plusieurs.

Anne Avrin

a.avrin@lesfilmsdelapepiniere.fr

Ma Lumière

Un film de HÉLÈNE BARÈS